Membre
Membre Trouver un membre

Nouvelle

Chronique de la directrice générale: « de » et «
par », quelle différence? Toute une différence!

La situation dure depuis des lunes, mais a pris une petite tournure réseaux sociaux la semaine dernière et je me suis retrouvée dans une série de commentaires divergents et même, dans certains cas, désobligeants. Une émission bien connue a publié sur Facebook des vidéos de différents participants avec en vignette le titre de la chanson interprétée. Le hic, c'est que souvent la référence est mal citée. Oui, quand on dit « telle chanson » de et qu'on nomme l'interprète au lieu des auteurs et compositeurs, il y a erreur. Si on veut faire référence aux interprètes, on devrait utiliser par. Et personnellement, en premier lieu, on devrait toujours mentionner « de » avec les noms des créateurs. Après tout, ce sont les artisans qui ont modelé la chanson.

Stupide diront certains. Plutôt important selon plusieurs. On peut vouloir reprendre une chanson parce qu'on a été touché par la mélodie, les paroles ou l'interprétation. Évidemment que l'interprétation qui nous fait connaître une chanson y est pour quelque chose. Mais de grâce, est-ce si compliqué de mentionner le nom des créateurs, surtout quand ce sont les compagnies qui produisent ces émissions qui ne font même pas la différence ? C'est un peu gênant, non ? Ceci étant dit, il a plusieurs productions qui donnent les références exactes lorsqu'elles diffusent du contenu musical.

 

À la radio, c'est pareil. La majorité des animateurs font la même erreur et si votre bagnole est équipée d'un système audio récent, vous voyez défiler, sur votre écran, les titres des chansons avec « de »... mais suivi du nom de l'interprète. J'aime les interprètes et ils sont partie intégrante d'une création musicale. Ils la font vivre. Mais reconnaître les créateurs est un geste de respect qu'on tend facilement à oublier. Auteur, compositeur, interprète, ce sont tous des artistes, mais les créateurs vivent trop souvent dans l'ombre sans obtenir la reconnaissance qui leur est due. En changeant un mot, on peut faire la différence. Passez le mot!



   Marie-Josée Dupré 

Directrice générale, SPACQ

 

Pour écrire à Marie-Josée Dupré: mjdupre@spacq.qc.ca
Retour